Contes à rebours

Laisser un commentaire
histoire des sciences, Maths

« On pourrait faire le tour de rien l’air de rien. Au moins, il n’y aurait rien et ce serait borné »

Avouons-le, c’est une jolie définition du zéro. Cette savoureuse phrase s’écoute, avec de nombreuses autres, dans un des épisodes de la série Les contes mathématiques.
Bon, d’accord, cette mini-série web sur les maths date déjà de 2012 mais je ne l’ai découverte que récemment en faisant des recherches sur le zéro justement (pour cet article sur les mandalas). Et franchement, il fallait que je vous présente ses bienfaits sur la santé.

En 3 minutes, une notion mathématique est abordée, de son utilité dans le monde qui nous entoure (…ou pas) jusqu’aux nouvelles portes que cette découverte ouvre.  

capture-decran-2016-10-02-a-15-10-07

Goldenia Studios produit ces épisodes avec la charmante volonté de combattre les idées reçues. Non, les maths ne sont pas si sérieuses et rationnelles. Il y a bien des nombres irrationnels, non ?

Un conteur est présent. Sur un tabouret un peu bizarre, il se balance et nous raconte un l’histoire de la création d’un concept mathématique sous forme de conte. Avec un graphisme minimaliste (pour plaire aux matheux ?), de petits dessins et croquis se matérialisent pour illustrer les propos.

capture-decran-2016-10-02-a-15-22-48

On se projette dans le passé. Dans la tête des mathématiciens, parfois aussi philosophes ou poètes. Comment en sont-ils venus à parler de nombres négatifs par exemple ? Cela peut paraître évident pour la plupart des gens mais quand on y réfléchit à deux fois, ce n’est pas un concept si évident que cela. Tout comme un tas d’autre : Pi, les fractions, la racine carrée ou le zéro qui évoque l’infini.
Les « mauvais » élèves qui ont fait des blocages en maths seront rassurés. Certains concepts étaient en fait tellement peu évidents à l’époque, allant à l’encontre du schéma de pensées passé, qu’ils ont mis un tas d’années avant d’être imaginés et encore plus de temps avant d’être acceptés. Prenons le zéro par exemple, seule une civilisation l’a créé et intégré comme un nombre : les indiens au 5ème siècle. Quant aux nombres négatifs, pourtant inventés vers le 3ème siècle, leur existence était encore non reconnue en 1803 par Carnot.

capture-decran-2016-10-02-a-15-12-54

Thalès et Pythagore

Une seule critique concerne l’aspect véridique des informations. Distribué sous forme d’histoires, on a parfois du mal à y croire. Cela s’est-il réellement passé comme cela ? J’ai un avis particulièrement négatif sur l’épisode qui présente les probabilités, il donne l’impression que Turing est l’ « inventeur » des probabilités alors que c’est Blaise Pascal l’un des précurseurs. Mais je pardonne parce que cette forme de narration interpelle et aiguise le sens critique.

Mais trêve de blabla, allez donc perdre votre temps sur ces 18 vidéos si courtes et si enrichissantes. L’air de rien, cela attisera votre curiosité pour le monde réel autant que pour le monde abstrait et vous fera réviser quelques règles de calculs élémentaires tout en vous questionnant sur le pourquoi du comment avec un brin d’insolence. 
L’épisode sur Pi est particulièrement impertinent : il nous rappelle que les maths bien que très pratiques ne servent tout de même pas à tout.

Retrouvez tous les épisodes sur http://www.universcience.tv/categorie-petits-contes-mathematiques-626.html

capture-decran-2016-10-02-a-15-12-57

A bientôt !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s