Earth, wind and fire

Laisser un commentaire
art, géophysique, Système Terre, visualisation
Dans un pixel, voir un monde. 
 
Dans un ensemble fini de pixels, pour être plus précis.
 

Pour que votre (possible) retour de vacances soit moins cruel, je vous offre une possibilité d’évasion. La possibilité de prendre de la hauteur, d’avoir le monde à vos pieds … et, par la même occasion, de trouver un endroit sur Terre où le temps est plus pourri que chez vous. De quoi être un tant soit peu rassuré ! Pour cela, il suffit de vagabonder, non pas sur la page de Météo France, mais sur EarthEarth est une page web développée par Cameron Beccario, ingénieur à Tokyo (ca fait classe, non ?). Inspiré par le travail génial de Fernanda Viégas et de Martin Wattenberg qui avait inauguré ce blog avec Voir le vent !, Beccario a voulu adapter leur carte des vents pour qu’elle couvre toute la superficie de la Terre. A ces tout débuts, Earth permettait uniquement de voir le vent à n’importe quel endroit du globe. Depuis, de nombreuses options ont été ajoutées.

 

Grâce à l’utilisation de données satellites et de « supercomputers », il est ainsi possible d’observer l’humidité relative, la température ou encore la pression atmosphérique au niveau de la mer, dans tout un tas de couleurs improbables (une fois sur le site Earth, il vous faudra cliquer sur le logo en bas à gauche). 

On peut aussi modifier la projection (souvenez-vous de Serious Game) et cette fois-ci ma préférée est sans hésitation la projection stéréographique. Attention à ne pas avoir le mal de mer, lorsque vous vous déplacez sur celle-là !

image à cliquer

Enfin, pour notre plus grand bonheur, un récent ajout nous permet également de comparer notre misère météo avec le reste du Monde. En effet, l’indice Misery prend en compte la température et le vent. Un simple clic de votre souris suffit pour vous indiquer la température ressentie. -72.5°C, ici en Antarctique, rien de tel pour relativiser !

 

 

La navigation sur le site est facile, l’interface sobre et impeccable et les données sont rafraîchies toutes les 3 heures, ou tous les 5 jours pour les courants océaniques. Que demander de plus ? … Visualiser le feu ? 

C’est chose faite, avec cette appli fournie par la NASA et son système de données et d’observation de la Terre :  le Nasa Worldview. Après un rapide tutorial, vous pourrez manipuler toutes les données satellites existantes, comme un chercheur. Véridique ! Ce sont les données de température de surface de ces satellites-là que j’incorporais dans les modélisations de l’océan … quand j’étais payée pour. Vous pourrez ajouter des couches de-ci de-là, modifier les palettes de couleurs et créer vous-mêmes vos cartes du monde psychédéliques. Alors vous saurez voir le feu, les points rouges sur ce snapshot d’un petit bout de l’Australie.

Car, oui, le Satellite voit tout (ou presque) ! La plupart des données sont mises à jour toutes les 3 heures, et l’on a même accès à la densité de population ou à d’autres données socio-économiques telles que l’indice de risque économique lié aux inondations. Par contre, ces dernières ne sont pas (encore ?) disponibles en temps réel ! Si Earth a un côté artistique, Nasa Worldview a un côté plus pragmatique et brut. Mais ces deux applications sont la preuve que tous ces satellites qui nous observent servent au moins à une chose, nous en mettre plein la vue !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s