Espion des sons

Laisser un commentaire
acoustique, biodiversité

Le LAB – Laboratori d’aplicacions bioacustiques, un laboratoire de bioacoustique en Espagne catalogne, enquête sur la pollution sonore des océans. Pour nous prouver que les eaux profondes sont bruyantes, il a lancé l’opération LIDO. LIDO comme Listen to the deep ocean. Cette expérience nous permet d’écouter en temps réel les sons captés par des observatoires acoustiques installés au fond des océans, à plus de 3000 m de profondeur.
Ecouter l’océan profond, c’est possible sur ce site web. Les capteurs ne sont pas tous en temps réel (chercher l’observatoire ANTARES) et surtout on n’y perçoit que rarement le chant des dauphins. Mais l’expérience intrigue, subjugue. Nous devenons voyeurs de ces eaux noires où jamais nous n’irons. Il se passe quelque chose, là-bas … mais quoi ? Ce milieu extrême pour l’homme est en fait, ironie du sort, pollué par l’homme.

Nous avons tous entendu parlé du plastique et des produits chimiques dangereux inondant les océans. Mais la pollution est aussi sonore. Dans l’eau, le son se propage cinq fois plus vite que dans l’air. Les basses fréquences peuvent parcourir des milliers de kilomètres. Alors il est facile d’imaginer qu’un simple moteur de ferry puisse avoir un impact non négligeable sur la vie des poissons et des cétacés…
Il y a toujours eu du bruit dans les océans, par exemple, les vibrations puissantes des tremblements de terre. Mais depuis 50 ans, les bruits humains envahissent peu à peu le milieu, massivement. Le nombre de bateaux a triplé. Les sources sonores marines se sont multipliées elles aussi : tir de canons à air comprimé utilisé par les compagnies pétrolières pour situer les dépôt d’origine fossile, mais aussi expériences scientifiques en tout genre et balise acoustique pour éloigner les cétacés des filets. 

Les cétacés, justement, communiquent par le son. Ils communiquent mais aussi se déplacent par écholocation. Leur vie aquatique très sociale leur a en effet permis de développer des instruments de perception sonore performants. Les bruits polluant les mers peuvent donc les empêcher de communiquer et de voir. L’équipe du LAB croit dur comme fer que les échouages collectifs de baleine sont parfois dus à la pollution anthropique des eaux, et il milite pour que les Etats mettent en place une régulation sonore.
Pourtant, les conséquences de la pollution sonore sur le comportement des cétacés sont encore peu comprises. En effet, pour détecter des lésions physiques de leur oreille interne, il faut prélever la cochlée, la partie de l’oreille interne contenant les terminaisons du nerf auditif. Et ces prélèvements ne peuvent être faits que sur des cadavres « frais » si l’on veut des échantillons fiables. Ces recherches difficiles avancent lentement et ne sont pas suffisantes.
Le LAB tente donc d’autres approches, comportementales cette fois. Etudier l’importance des différentes sources sonores, croiser les routes des bateaux avec la présence des cétacés, évaluer leur comportement au fil du temps et selon les périodes. Et donner à entendre le fond des mers pour que nous puissions nous rendre compte de notre pollution.

En nous permettant d’écouter ce qui était jusque-là inaccessible, ce laboratoire compte nous faire prendre conscience de notre présence envahissante. Parce que les financements publics se font rares, il espère aussi récolter des fonds privés pour mener à bien ces recherches qui consistent à mieux comprendre l’impact des sons produits par l’homme sur la vie marine, mais également à proposer des solutions techniques d’exploration des océans sans pollution acoustique.
L’association sons de mar est née dans ce but. Le site web http://www.sonsdemar.eu/ regorge d’informations sur la recherche en bioacoustique marine. Passionnant !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s