Phenomer

Laisser un commentaire
biologie, collaboratif, géophysique

Cette semaine, nous allons révéler des beautés peu connues et inattendues. Pas besoin d’aller dans des contrées mystérieuses, juste d’être un peu plus attentif à ce qui se passe autour de nous. Il s’agit des phytoplanctons, c’est à dire l’ensemble des organismes végétaux microscopiques flottant à la surface de l’océan, aussi appelés les « micro-algues ».
Bon, admettons, il faut tout de même être en bord de mer. 
Bien que l’on commence à en parler ces derniers temps, ces phytoplanctons sont encore peu connus. Ceci tient surement au fait que leur taille microscopique les rend difficiles à voir. Pourtant ils sont le poumon de la Terre, la forêt invisible de l’océan, le puits à carbone planétaire. 
La beauté des mers.

Timides… Un microscope sera nécessaire pour révéler leur beauté unicellulaire :

Mais parfois, ils se laissent apercevoir. Du printemps à la fin de l’été, si les conditions climatiques sont au rendez-vous, ils prolifèrent abondamment et la concentration élevée en micro-algues peut draper la mer de couleurs irréalistes. C’est ce qu’on appelle un « bloom ».

Des images satellites permettent de prendre la hauteur nécessaire à la dimension de l’œuvre d’art. Ceci dit, il n’est pas nécessaire d’être un satellite pour contempler ces manifestions colorées. L’Ifremer, institut français de recherche marine, a lancé un projet de sciences participatives, Phenomer. Tout un chacun peut se promener en mer ou en bord de mer, observer un aspect inhabituel des eaux marines et envoyer la photo prise avec le smartphone, puisque tout le monde a un smartphone.
Il suffit d’aller sur ce site : Phenomer, et d’être le long des côtes de la Bretagne.

Mais pourquoi donc les scientifiques s’intéressent à nos smartphones ?
Le fait est que ces « blooms » sont souvent très localisés et de courte durée. C’est pourquoi les scientifiques ont besoin des observations du plus grand nombre. Dès votre participation envoyée, ils sauteront dans leur voiture et iront analyser l’eau de mer si précieuse. Leur mission : mieux comprendre le comportement de ces organismes aux apparitions inattendues, mieux comprendre leur rôle dans la biodiversité et l’impact des changements climatiques.
En participant à ce projet, en plus de vous ressourcer en bord de mer, vous vous rendez utiles !

Alors, au printemps prochain, allez vous promener en bord de mer, apprenez à distinguer un « bloom » d’autres phénomènes moins « sexys », comme les tempêtes d’écumes !
Cela vous donnera surement envie, de faire des promenades en mer avec votre amoureux, en mode romantico-océan, comme sur la photo de l’entête. Votre prochain voyage : aller observer les planctons bioluminescents qui, la nuit venue, étincellent les eaux sous les cieux étoilés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s